• No products in the cart.
  • No products in the cart.

Ligne japonaise

HomeLigne japonaise

Voici les 3 résultats

Le lieu où les pâtes ont été inventées demeure un mystère encore irrésolu : « En Italie ? En Chine ? » Nous sommes certains qu’au Japon, les pâtes sont venues de Chine et ont tellement été adaptées au goût nippon pour devenir un plat de la cuisine japonaise à tous les égards. Au Japon, il existe au moins trois types de pâtes : les ramen, les soba et les udon, et les trois versions les versions sont basées sur un mélange de farine de blé et d’eau (les soba sont à base de farine de sarrasin). Au Japon, il existe essentiellement trois types de pâtes : les ramen, les soba et les udon, et les trois versions les versions sont basées sur un mélange de farine de blé et d’eau (les soba sont à base de farine de sarrasin). Les ramen : ce sont les nouilles d’origine chinoise que les Japonais mangent en bouillon dans des bols fumants, il en existe différentes versions selon les endroits, qui vont, par exemple, de ceux cuits dans le tonkotsu (bouillon d’os de porc) de Kyushu à ceux bouillon de miso de Hokkaido. Les udon sont plutôt des spaghettonis obtenus en mélangeant de la farine de froment et son présents au Japon depuis un millier d’années ; ils se servent souvent froids en été et chauds dans certains bouillons en hivers. Les soba qui sont des spaghetti de blé noir servi d’une manière similaire aux udon, aussi bien chauds que froids… et qui peuvent être dégustés différemment selon les endroits. Les yakisoba, les spaghettis grillés que vous trouvez dans les restaurants qui leur sont dédiés et dans les okonomiyaki dans les stands des matsuri, les fêtes qui égayent les rues et les places du Japon. Et enfin, il y a les célèbres Gyoza. Les gyoza sont des plats traditionnels chinois qui, à l’instar des ramen, fait désormais partie de la cuisine japonaise à la conquête de nombreux palais : les gyoza sont des raviolis japonais cuits à la vapeur et sautés à la poêle. Ils sont délicieux, fondent dans la bouche, et ne se contentent certainement pas d’un travail simple et rapide, surtout l’étanchéité est très particulière et requière des précautions. La garniture est un mélange de porc et de crevettes avec des légumes et des oignons. Ce ne sont pas des ravioli d’origine japonaise. En fait, ils proviennent des raviolis de leurs voisins chinois : les jiaozi, qui se dit gyoza en japonais. Ils sont arrivés au Japon après la Seconde Guerre mondiale, importés par des soldats qui regagnaient leur patr